Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
Le Lampsilis est le navire de recherche de l'UQTR.
 

La recherche à l’UQTR en croissance depuis cinq ans

43,2 M$
Montant des octrois de recherche obtenus.

17 M$
Montant des octrois de recherche en partenariat.

62%
Pourcentage des professeures et professeurs subventionnés.

126
Nombre de stagiaires postdoctoraux.

L'UQTR dans le classement des 30 universités canadiennes les mieux financées en recherche.

La recherche à l’UQTR La recherche au service de l’excellence

Des chercheurs reconnus pour leur expertise!

Avec l'enseignement, la recherche constitue une des deux missions fondamentales de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Environnement de recherche

L'UQTR offre à ses membres un environnement de recherche de qualité, ce qui lui vaut d'être aujourd'hui classée 28e parmi les universités canadiennes les plus actives en recherche Research Infosource Inc.

Unités de recherche

Nos histoiresÉlargir nos horizons

Étudiants d'Esther Levesque

Former les ambassadrices et ambassadeurs du Grand Nord

Professeure au Département des sciences de l’environnement de l’UQTR, Esther Lévesque étudie la végétation arctique du Nunavik et du Nunavut depuis une trentaine d’années. Ses recherches se concentrent sur les interactions entre les plantes et leur environnement incluant par exemple les brouteurs, la neige ou le pergélisol.

Détentrice d’un doctorat en écologie végétale, elle est notamment membre du Centre d’études nordiques, du Centre de recherche sur les interactions bassins versants – écosystèmes aquatiques et du Groupe de recherche en biologie végétale. La professeure Lévesque est parmi les premières à l’UQTR à concentrer ses efforts de recherche dans le Grand Nord.

En plus de s’impliquer dans plusieurs initiatives de recherche à l’échelle nationale et internationale, Esther Lévesque a développé des projets en collaboration avec des communautés Inuit du Nord, permettant la mise en place de suivi environnemental à travers des camps de science sur le territoire.

La transmission des connaissances est fondamentale dans une démarche de coconstruction, selon la professeure. L’étude des plantes à petits fruits lui a d’ailleurs permis de se rapprocher des femmes du Nord qui pratiquent la cueillette. De plus, cette approche transversale aura permis aux étudiantes et étudiants qu’elle dirige de devenir non seulement de meilleurs scientifiques, mais également des ambassadrices et ambassadeurs du Grand Nord.

Esther Levesque
Esther Lévesque, professeure au Département des sciences de l’environnement de l’UQTR
Andree-Ann Deschesnes
Andrée-Ann Deschênes, professeure au Département de management

Nos histoiresChercheuserelève

Protéger ceux et celles qui nous protègent

Le travail policier est très exigeant. En effet, les membres des forces policières et de la sécurité publique mettent leur santé psychologique en danger un nombre incalculable de fois au cours de leur carrière.

Cotitulaire de la Chaire de recherche UQTR-ENPQ en prévention de la santé psychologique au travail en sécurité publique, la professeure au Département de management, Andrée-Ann Deschênes, s’est donné la mission de les protéger. Ses recherches lui permettent de créer des outils afin de préparer les policiers et policières à différentes situations qui pourraient les affecter dans l'exercice de leurs fonctions.

En compagnie d’Annie Gendron, chercheuse au Centre de recherche et de développement stratégique de l’École nationale de police du Québec (ENPQ) et cotitulaire de la Chaire, elles guident les organisations policières dans la mise en place de programmes de prévention en utilisant des données probantes.

Le succès de la programmation de recherche de la professeure Deschênes repose sur la recherche appliquée, réalisée en équipe, et une forte collaboration avec le milieu. Chercheuse financée par les grands organismes subventionnaires, elle est reconnue comme une figure éminente au niveau national et international. Son expertise transcende les frontières, attirant des collaborations, entre autres, avec l'Association canadienne des chefs de police et le Service de soutien psychologique opérationnel de la police nationale en France. Son savoir sollicitée témoigne de l'impact significatif de ses travaux au sein de la communauté académique et des forces de l'ordre.

Policère

Nouveau professeur Comprendre les
poumons des poupons

Récipiendaire du Discovery Award 2023 de la Banting Research Foundation, Erwan Pernet est professeur au Département de biologie médicale depuis 2022. Détenteur d’un doctorat de l’Université Paris 6, il dirige le Laboratoire d’immunité pulmonaire néonatale de l’UQTR.

Son équipe travaille sur différents projets d’études portant sur les infections pulmonaires des nouveau-nés et des bébés nés de façon prématurée. Plus précisément, le professeur Pernet veut comprendre quelles sont les cellules et les molécules qui régulent le système immunitaire des nouveau-nés, afin de prévenir les diverses infections respiratoires qui peuvent les affecter.

Contrairement à la plupart des études existantes, le chercheur a innové en utilisant des modèles de cellules de nouveau nés plutôt que celles d’adultes pour réaliser ses travaux. Erwan Pernet considère que c’est une condition essentielle pour analyser le comportement des poumons lors d’une pathologie inflammatoire, afin de déterminer quels facteurs sont influencés par l’âge et développer des thérapies ciblées.

Le professeur Pernet supervise également des recherches sur la dysplasie bronchopulmonaire chez les bébés prématurés.

Antoine Rossignol
Antoine Rossignol

Talentsétudiants

Antoine Rossignol

Étudier la place des médecins dans l’histoire politique du Québec

Passionné par la politique et par l’histoire du Québec, Antoine Rossignol fait un retour aux études à l’âge de 31 ans au certificat en histoire à l’UQTR. Ayant fait une maîtrise en études québécoises, il est aujourd’hui doctorant en histoire et titulaire de la bourse Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines. Il mène ses travaux au Centre interuniversitaire d’études québécoises sous la direction du professeur Thierry Nootens.

Ses travaux portent sur la place des médecins dans la politique québécoise de 1867 à nos jours, car il fut assez fréquent de les voir faire le saut en politique au cours des décennies. Selon ses observations préliminaires, l’implication de médecins dans diverses associations médicales semblerait être un tremplin de prédilection pour atteindre le champ politique.

Pour notre chercheur, il est essentiel d’étudier le parcours de ceux et celles qui ont exercé ou exercent encore le pouvoir si l’on souhaite proposer une analyse des conditions d’accession au pouvoir et parvenir à en écrire l’histoire. Président de l’Association étudiante en études québécoises, Antoine Rossignol a également coécrit un texte publié dans l’ouvrage collectif Medicare’s Histories: Origins, Omissions and Opportunities portant sur l’histoire de l’assurance-maladie au Canada.

Camille Laurin (1922-1999) figure parmi les sujets du projet de recherche d’Antoine Rossignol. (Photo : Réal Filion)

Contribue à l'avancement
de la recherche

Tu auras besoin d’une ressource professorale pour diriger tes travaux de recherche. Nous te proposons de consulter le Répertoire des experts.

Découvre le programme de maîtrise ou de doctorat qui te permettra de laisser ta marque.

Répertoire des experts