2. Le terme de qualia a été pris chez Whitehead et transféré au domaine esthétique par E. Souriau. Dans la Correspondance des arts (Paris, 1947), les qualia sensibles sont définis (chap. XIII) comme "des atomes qualitatifs élémentaires", "des événements réels, totaux, complexes et singuliers dont est le siège tel ou tel organisme positif ébranlé."