15. Voir: Lambros Couloubaritsis, "La signification de la poïésis aristotélicienne", Athènes, revue Diotima t. 9, 1981. et Aristote, Physique, 201 a 10-11.