Jean-Paul RIOPELLE, L'hommage à Rosa Luxemburg, 1992 (détail)[ * ]




INTRODUCTION

Si les idées d’invention et d’imitation ont orienté les arts et la pensée sur l’art, au XVIIIe siècle, la dialectique dans laquelle sont engagées ces balises esthétiques nous interpelle aujourd’hui encore. C’est que la connaissance de leur développement au siècle des Lumières éclaire d’autant la situation actuelle alors que les œuvres à l’ère de la reproductibilité se diffractent et voguent entre la pratique et la démarche, le ready-made et l’appropriation, la sérialité et la modélisation, le modèle et l’original, la virtualité et la matérialité, la réalité et la fiction. Dans cette perspective, nous sommes fiers de présenter les recherches regroupées par Daniel Dumouchel sous le titre de MÉTAMORPHOSES DE L’INVENTION AU SIÈCLE DES LUMIÈRES et qui ont été exposées lors du congrès de la SociÉtÉ canadienne d’Étude du dix huitiÈme siÈcle, à l’automne dernier.

L’ensemble des contributions constitue une source fondamentale pour mieux saisir toute la portée de cette problématique instauratrice, voire inaugurale en esthétique. Par ailleurs, Monique Langlois qui pose la question de la production ou de la reproduction picturale, porte notre attention plus particulièrement sur l’imitation de la nature dans la peinture française du XVIII e siècle. Quant à Laurent Checola, il interroge les rapports entre historicité et esthétique chez Rainer Rochlitz. Et puis, Martin Laramée, porté par l’esprit du temps, s’intéresse à l’idée de mélancolie dans l’œuvre de Celan, exploration dont l’actualité est fortement ravivée par la récente exposition Mélancolie aux Galeries nationales du Grand-Palais à Paris 1 et Ciel et terre d’Anselm Kiefer  si fortement inspiré par l’œuvre de Celan  au Musée d’art contemporain de Montréal. Côté recension, Marc Blondin présente The Philosophy of Film : Introductory Text and Readings, une anthologie dirigée par Thomas E. Wartengerg et Angela Curran. Enfin, Elisabeth Schellekens nous offre un regard critique sur l’ouvrage Aesthetics and Rock Art paru sous la direction de Thomas Heyd et John Clegg, un ambitieux projet interdisciplinaire qui réussit à combiner diverses approches de la sphère esthétique.

Nous ne saurions terminer sans remercier vivement Claude Thérien pour avoir dirigé la revue Æ de la Société canadienne d’esthétique de 1999 à 2005.  Grâce à sa rigueur intellectuelle et ses efforts soutenus, la revue constitue un lieu où continue de grandir la pensée esthétique. Grand merci pour tout le travail accompli.

La rédaction


INTRODUCTION

If the notions of invention and imitation guided the arts and philosophical reflection on art in the eighteenth century, the dialectic embracing these aesthetic categories speaks to us still today. For knowledge of their development in the century of Enlightenment sheds light on our contemporary condition all the more poignantly at a time when the works of the age of reproducibility encompass multiple dimensions and move between practice and process, the ready-made and the borrowed, seriality and modelling, the template and the original, the virtual and the material, reality and fiction. In this context, we proudly present a set of essays (research findings originally delivered in the autumn of 2005 at the Conference of the Canadian Society for Eighteenth-Century Studies ), compiled by Daniel Dumouchel under the heading, MÉTAMORPHOSES DE L’INVENTION AU SIÈCLE DES LUMIÈRES .

    These contributions should prove enormously valuable for grasping the implications of this founding, indeed, inaugural question within aesthetics. Monique Langlois raises the issue of pictoral production or reproduction, drawing our attention most particularly to the imitation of nature in 18 th- century French painting. In a discussion of Rainer Rochlitz, Laurent Checola probes the connections between historicity and aesthetics. Then, in timely fashion, Martin Laramée pursues the idea of melancholy in Celan’s work, an exploration made decidedly topical thanks to two recent exhibitions: Mélancolie at the Galeries nationales du Grand-Palais in Paris, 2 and Anselm Kiefer’s Heaven and Earth (so very influenced by Celan’s oeuvre ) at the Musée d’art contemporain de Montréal). Regarding recension, Marc Blondin presents us The Philosophy of Film : Introductory Text and Readings, an anthology edited by Thomas E. Wartengerg et Angela Curran. Finally, Elisabeth Schellekens offers a critical perspective on Aesthetics and Rock Art, an ambitious interdisciplinary project, edited by Thomas Heyd and John Clegg, which successfully gathers together various approaches in the field of aesthetics.

Between 1999 and 2005, Claude Thérien was the editor in chief of the Canadian Aesthetics Journal AE. His sustained efforts and intellectual rigour have made the journal a repository of exciting scholarly ideas, and a niche where philosophical reflections on aesthetics may flourish for years to come. The current editors wish to express their deep gratitude for his invaluable work.

The Editors

1  Signalons l’imposant ouvrage qui accompagne l’événement : Mélancolie, Génie et folie en Occident , sous la direction de Jean Clair, Réunion des Musées nationaux, 2005, 504 pages

2  Note the impressive work that accompanies the event : Mélancolie, Génie et folie en Occident , edited by  Jean Clair. Réunion des Musées nationaux, 2005.

 


 
Top / Début
Table of Contents / Table des matières
Next Article /
Article suivant