N° 103 / 2013

Polygraphies du corps dans le roman de femme contemporain (152 p.)

Numéro préparé par
Andrea Oberhuber
Université de Montréal


L'écriture a partie liée avec le corps. Pas de texte sans corps ; point de héros ni d'héroïnes sans la main qui trace les mots sur le papier... Pleinement investi dans l'acte d'écriture, le corps se fait médium entre l'idée et sa mise en forme verbale. Depuis des siècles, les textes littéraires révèlent des corps aux apparences multiples, détachés successivement de la pudeur et de leur caractère strictement intime pour se retrouver apparemment surexposés à l'époque contemporaine. Si l'écriture des femmes, depuis l'incitation cixousienne à se réapproprier le corps, à l'inscrire à même le texte, accorde une place particulièrement centrale au corps féminin comme vecteur social et politique, le rapport au corps et à la corporalité change dans les pratiques scripturaires des générations suivantes. Le dénominateur commun de près d'un demi-siècle d'écriture au féminin est toutefois l'idée d'un corps — souvent perçu comme paradoxal — qui se donne à lire ou à voir en tant que centre névralgique où se noue et se dénoue le sens, où se joue et se déjoue l'appartenance du sujet à un passé familial revenant hanter le présent, à une histoire, à l'Histoire.
Les auteures et créatrices à l'étude (Hélène Cixous, Marguerite Duras, Assia Djebar, Sophie Calle, Vanessa Beecroft, Nelly Arcan et Sofi Oksanen) sont en quête de nouvelles formes d'écriture propices à accueillir une réflexion sur l'objet corps aux prises avec les contraintes, les attentes et les exigences propres à chaque époque. Réunies sous le terme barthésien de « polygraphie », les analyses menées sur les implications thématiques, certes, mais aussi scripturaires du corps des protagonistes cherchent à faire état d'une résistance à la normalité à laquelle devraient se conformer les héroïnes de papier... ou de chair.

Table des matières

5 Dans le corps du texte
Andrea Oberhuber

21 En-corps, brèves observations sur le manifeste d'Hélène Cixous
Martine Reid

31 Les je(ux) de partitions d'Assia Djebar : un Quatuor algérien pour corps féminins
Sofiane Laghouati

57 Le corps de la filiation : répétitions et détournements de l'Histoire des femmes dans le roman Purge de Sofi Oksanen
Catherine Mavrikakis

79 Écriture et nudité. Les femmes de Nelly Arcan et Vanessa Beecroft
Martine Delvaux

93 Le corps dans la voix. De L'amour à L'homme assis dans le couloir de Marguerite Duras
Florence de Chalonge

107 Corps calliens : suite deleuzienne (nom, corps, nomos)
Marie-Dominique Garnier

135 Résumés

139 Abstracts

143 Notices biobibliographiques


Copyright © 2004-2017 Revue Tangence. Tous droits réservés.