Maintenant

disponible

Cliquez ici


Now

available

Click here

Mon désir fondamental est de rendre l'art matériel dans le monde, un procès que je représente par le schéma suivant : art rendu matériel = artériel, le coeur de mon programme de travail. Avant mon entrée dans un poste permanent universitaire, j'ai développé une pratique fort originale, basée sur la méthodologie de tergiversation de la réalité et la recherche scientifique. Les deux éléments les plus remarqués de ma pratique dans cette période sont sa multidisciplinarité et la collaboration avec des chercheurs de disciplines autres que l'art. Maintenant, mon but est de créer un instrument pour la création artistique multidisciplinaire dans un cadre universitaire..

NOTES:

Recherche disciplinaire – dans une seule discipline

Recherche pluridisciplinaire – chercheurs de deux disciplines différentes sur le même sujet

Recherche interdisciplinaire – chercheurs de deux disciplines différents conjointement sur le même sujet

Recherche transdisciplinaire – communs à plusieurs disciplines (recherche menée en vue d'établir une pratique et un langage)

Recherche multidisciplinaire – chercheurs exploitant plusieurs disciplines conjointement; qui concerne simultanément plusieurs disciplines. (M. Angers, 1996)

Déclaration artistique

Artiste multidisciplinaire originaire d'Ottawa-Hull oeuvrant dans le domaine des arts depuis 1975, Richard Purdy a monté pas moins de cent expositions personnelles et quarante expositions de groupe. Sa présence internationale est bien établie, marquée par des expositions en Australie, Grand-Bretagne, France, Suède, aux États Unis, en Islande et aux Pays Bas. Son oeuvre à fait l'objet de 220 publications et critiques, depuis 1977, et de plus de 45 conferences. Richard Purdy est presentement professeur au Département des Arts de l'UQTR.

En 1991 Richard Purdy a fondé Les Industries Perdues avec François Hébert. Leurs 19 projets en art public incluent des oeuvres pour l'Organisation des Nations Unies et la Ville de Québec, la STCUM, le Cirque du Soleil, Télé-Québec, le Cégep Ahunsic, le Théatre du Nouveau Monde, l'Usine " C " de Carbone 14, l'Université de Montréal, l'UQAM et la Place Gerald Godin, métro Mont-Royal à Montréal.

L'artiste se décrit lui-même comme un tergiversateur, diablement difficile à situer sur la scène de l'art contemporain du Québec. Affectionnant particulièrement les oeuvres monumentales de l'art public, il se permet également des présentations en forme du texte, vidéo et performance.


My creations have been shown regularily for the last three decades. I have mounted over a hundred solo exhibitions and participoated in fourty group shows. My work is the object of 220 reviews abd publications since 1975. My installations and performances have been presented at Musée d'art Contemporain (Montréal), Art Gallery of Western Australia, Galleri Ankeheuset (Stockholm), the Museum of Civilisation (Québec and Hull), Mercer Union (Toronto), and CIAS Crestet (France).

In 1991 I founded Les Industries Perdues with François Hébert. 35 competitions in public art have led to 19 realisations, including permanent artworks for the United Nations Organization, the City of Québec, the STCUM, the Cirque de Soleil, Télé-Québec, Cégep Ahunsic, le Théâtre du nouveau monde, Carbone 14's "l'Usine " C", l'Université de Montréal and l'UQAM. This year we have completed a major intervention at the Place Gérald-Godin, métro Mont-Royalin Montréal. Professor in the Département des arts of the l'Université du Québec à Trois-Rivières, my 19 years of experience in teaching art was formed at UQAM, UQAC, Université d'Ottawa, Université Concordia, Cégep Champlain and Cégep Saint-Laurent in Montréal.

I describe my artistic approach as one of tergiversation. I am particularly drawn to in situ installations, monumental artworks, texts, the realisation of videos and performance. My creative process can be collective because it uses consciousness as a feature detection system, and so avoids "positioning". Primarily active in the scientific humanities, I work in all mediums. I believe that art is about symbols, and that the symbol colonies I create are larger than techniques or specialities. Embracing the cultural bulemia of our début-de-siècle, I try to fuel the fire ... delighting in enigmas, searching out obscure subject matter, lies, fictions, and meretricious figures of speech, weaving fictions into them, and teasing them up by the hair.

The history of my artistic practice has been the subversion of reality systems (ontological, epistimological or phenomenological) through the application of their distinctive reality demonstration protocols upon fictive material. This casts doubt on the reality system used by the discipline, imploding the belief system of the viewer. This is tergiversation, and I have systematically used it to undermine many epistemologies.

Stupa (built and unbuilt)